La Résurrection de Jésus rejoint la lumière Incréée !

Après la résurrection astrale Jésus imprégné de la divinité rejoint le Seigneur. Lumière incréée ? Dieu le créateur ? C’est le phénomène de l’Ascension. 

Mais contrairement à la résurrection de la chair, n’étant qu’un concept humain, la résurrection de Jésus s’est accomplie dans son corps astral. L’esprit rejoignant progressivement un monde originel dans la lumière incréée.

Pouvons-nous concevoir cette idée à notre époque matérialiste ?

Dans l’iconographie chrétienne dépeignant la résurrection de Jésus Christ, la mandorle dessine le corps de gloire issu de la lumière incréée. C’est aussi le corps astral à un niveau inférieur.

N’oublions pas que cette émanation glorieuse indique l’incorporel et l’immatériel. Là serait Le Seigneur « Lumière incréée » issue d’une trilogie initiale, et préexistante au big bang et à sa cause. La face cachée de Dieu le créateur.

La résurrection astrale et cosmique de Jésus Christ est une voie évolutive atteignant le Seigneur Dieu Incréé.

Si la plupart des atomes constituant la corporalité proviennent des étoiles, à l’exception de l’hydrogène et de l’hélium produit par le big bang, le double astral constitué de lumière immatérielle, et support de l’esprit non limité à l’intellect, proviendrait de l’origine d’un autre monde exempt de matière. La mandorle en témoigne.

Par la voie christique, sans connotation religieuse particulière, nous envisageons également la résurrection astrale de Jésus comme un chemin ou un moyen permettant de retrouver nos origines extraterrestres, mais sans tenir compte de la théorie des anciens astronautes. Les adeptes soutenant cette thèse, semblent abusés, enclins à vénérer de soit-disant « dieux ». A quand l’édification d’un ancien Veau d’Or, version Verseau ?

L’origine du double astral se dessine dans le ciel. C’est la mandorle enveloppant de lumière glorieuse le Christ ou « corpus glorieux », saint-Paul. Cette enveloppe fluidique, difficilement observable est souvent confondu avec le double éthérique. Son éclat, variable d’un individu à un autre, peut être atténué ou même effacé, faisant que ces gens sont déjà morts en étant vivants.

La mandorle ci-dessous en forme d’amande le reproduit parfaitement. Autour 4 animaux associés à deux apôtres et deux disciples. Cela signifie qu’il faut avant tout penser ciel pour situer cet ensemble dans son contexte et comprendre que le corps de résurrection étant non-matériel ne peut être charnel.

Christ en Majesté mandorle
Christ en Gloire

————————-

Souhaitez-vous lire Jésus résurrection astrale sur votre Kindle dans moins d’une minute ? amazon.fr

Corps Glorieux Christ

————

Autobiographie

On passe, on repasse, et un jour on trépasse..

Gralon.net