Corps Glorieux Christ

Durant la résurrection le Corps Glorieux du Christ ressuscité est devenu divin dans son aura.

Ce corps serait le réceptacle de l’esprit dans l’après vie ou sur un plan autre et non terrestre.

Seul Jésus, le christ ressuscité rendit visible en apparence, ce corps glorieux qui enveloppe l’être humain dans sa totalité. Les premières étapes de la résurrection du Christ en témoignent. Quel est l’avis de l’Église ? Elle ne se prononce pas.

Pourtant, on retrouve ici la mandorle en forme d’amande. C’est sous cette forme qu’on a représenté le Christ en Gloire. Cette aura est à différencier du double éthérique de couleur jaune qui n’appartient qu’au corps physique et au plan matériel. C’est ce premier corps éthérique qui peut être observable et que beaucoup confondent avec le corps astral de couleur bleu. Mais l’Église catholique et chrétienne ne reconnaît pas cet ensemble, non, fort révélateur pourtant.

mandorle-corps-astral-christ-ressuscite
M. GUINGUAND

On a dit que ce corps était intrinsèque à l’esprit, mais non neuronal. Il ne s’agit pas de l’intellect. Mais néanmoins, ce qui anime un individu, sa manière d’être, de penser et d’agir, interagit justement avec ce corps. On remarquera que dans sa partie supérieure, la mandorle est en liaison avec un angle de 77° marqué en pointillés. D’après Maurice Guinguand auteur de l’illustration ci-dessus : Le 2 è monde de l’homme : « L’angle de 77 ° permet le passage d’un plan visible à un plan invisible ! »

Il n’y a qu’un pas .. Si on transposait la crucifixion de Jésus ou le phénomène de l’Ascension on pourrait peut être saisir le sens réel de ces évènements extraordinaires que le Christ a manifestés à une humanité aveugle.

-Mais on pourrait également établir une relation directe avec soi. La partie supérieure dépassant de peu la limite du carré de la matière comprend le psychisme de l’être d’appartenance toujours au corps. C’est donc qu’au-delà, à la limite du sommet du crâne, il y aurait autre chose venant de l’extérieur. Cet «autre chose» pourrait être l’apport d’une « énergie-supérieure » qui entrerait en contact avec « la psyché », (non-contemporaine), ou les ouvertures que l’être humain incarné aura ou non préparées, et selon un déterminisme propre à sa trajectoire. Par la voie christique, cette énergie supérieure serait probablement le Saint-Esprit, de même que le Seigneur. Le baptême crée une ouverture.

Les croyances, les convictions peuvent jouer. De même, lorsqu’il il y a notion du spirituel, ou encore recherche mentale. Le recueillement, la méditation, la contemplation, l’interrogation, la création, les réalisations, le don de soi, etc.. Tout ce qui du vivant, engendre une évasion du psychisme vers ce qui dépasse l’homme créerait une ouverture, ou tout au moins, prédisposerait à une réceptivité certaine.

————–

La résurrection de Jésus est unique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s